Elusa Capitale antique

Histoire

Elusa à travers le temps

ELUSA A TRAVERS LE TEMPS

La première mention connue du peuple des Elusates est faite par Jules César dans ses Commentaires de la Guerre des Gaules. En 56 avant J-C, César envoie son lieutenant Crassus en Aquitaine pour prévenir un soulèvement des peuples aquitains. 
Après le passage des armées césariennes, le territoire des Elusates bascule dans le monde romain.


ELUSA, CAPITALE DE PROVINCE ROMAINE

Fondée au début de notre ère, une cité romaine sort de terre et devient le chef-lieu du territoire élusate qui couvrait plusieurs milliers de kilomètres carrés (1/3 du Gers actuel). Elusa va, au fil des siècles, prendre de l’importance  au point de devenir à la fin du IIIe siècle et jusqu’au VIIe siècle, capitale de la province de Novempopulanie. 


L’AGE D’OR D’ELUSA

En plein cœur de la Gaule et de la province romaine de la Novempopulanie, la cité d’ELUSA, capitale provinciale au Bas Empire, joue le rôle d’un grand centre administratif et religieux. La cité est à son apogée et rayonne sur un territoire qui s’étend de Bordeaux à Toulouse jusqu’aux Pyrénées. La vallée de l’Auzoue cultive ses premières vignes et les reliefs de l’Armagnac sont traversés par d’importants axes commerciaux.  Véritable vitrine de la romanité, la cité profite de son statut de colonie romaine, et apprécie la paix qui règne dans ses campagnes.

L’organisation urbaine imposée par le conquérant romain est de type colonial, avec une trame viaire régulière et constituée de rues se coupant à angle droit. Ces axes délimitent des bâtiments publics (forum, sanctuaire urbain, thermes, Domus...). De nombreux vestiges restitués durant les campagnes de fouilles successives, sont les témoins de la diffusion du mode de vie et des techniques romaines.
Le déclin progressif d’Elusa commence à partir du Ve siècle alors que les élites urbaines se replient sur leurs possessions rurales.  Fragilisée en ces temps troublés, confrontée aux nombreuses invasions, Elusa est progressivement abandonnée.
La ville médiévale est attestée par des textes au IXe siècle. La ville antique est alors méconnue et ne sera redécouverte qu’à partir du XVIIIe siècle.